Le groupe coopératif Euralis prévoit une baisse de sa production de foie gras de 30 %. C’est la conséquence des mesures prises par le gouvernement face à l’épisode d’influenza aviaire que connaît le sud-ouest de la France.

« Les mesures décidées par le gouvernement concernent, pour Euralis, 320 producteurs coopérateurs du Sud-Ouest. Il s’agit d’une activité principale pour 75 % d’entre eux et leur production sera réduite de 30 % », indique Euralis dans un communiqué.

Avec une telle baisse de production dans le Sud-Ouest, « nous ne pourrons pas répondre à la totalité de la demande en 2016 », avertit Pierre Couderc, directeur général du groupe coopératif, qui produit chaque année 4,5 millions de canards sous IGP (indication géographique protégée) Sud-Ouest et autant en IGP Grand Ouest (Pays de la Loire et Bretagne).

« Les mesures de biosécurité des élevages vont entraîner des investissements et engendrer des hausses de coût de production. Nous sommes mobilisés pour faire face à ces changements structurels », poursuit M. Couderc.

Le groupe Euralis anticipe enfin « d’autres impacts » de « cette crise sans précédent pour les coopérateurs et collaborateurs », comme une baisse de la consommation de céréales pour l’alimentation animale et la baisse des ventes de poussins.

AFP