Le groupe centriste entend « faire toute la lumière sur les pratiques de la grande distribution et leurs groupements dans leurs relations commerciales avec les fournisseurs », indique-t-il dans un communiqué.

L’UDI-Agir a déjà usé de son « droit de tirage » pour cette session pour une commission d’enquête sur le sujet des forces de sécurité. Mais il espère que sa demande sera reprise, mettant en avant le fait que son initiative a été « accueillie favorablement par le ministre de l’Agriculture, Didier Guillaume, la semaine dernière » dans l’Hémicycle.

À l’occasion d’un débat sans vote consacré à la mise en œuvre de la loi agriculture et alimentation jeudi dernier, le ministre avait salué l’initiative annoncée par Thierry Benoit (UDI-Agir), jugeant « très important d’observer comment les choses se passent ».

Pour le groupe centriste, la loi sur l’agriculture et l’alimentation promulguée en octobre « a tenté d’apporter des réponses » au problème de la guerre des prix, mais « ce n’est pas suffisant ».

Certains acteurs de la grande distribution « détournent l’esprit de la loi et entretiennent la confusion dans l’esprit de nos concitoyens en augmentant les prix de produits de grande consommation sans pour autant mieux rémunérer les agriculteurs exploitants », déplorent-ils, jugeant « urgente » une commission d’enquête.

AFP