L’information a fuité ces derniers jours. Au lieu de suivre l’avis consultatif du Parlement qui a proposé, le 13 avril dernier, de réautoriser le glyphosate pour 7 ans (et des restrictions d’usage), la Commission devrait proposer une durée de 10 ans. Les États membres doivent prendre une décision les 18 et 19 mai prochains.

Ce projet de règlement d’exécution reste toutefois pour l’ECPA (European Crop Protection Association) une approche politique. « Les faits scientifiques militent pour 15 ans », explique son directeur général, Jean-Charles Bocquet.

« Alors que nous regrettions déjà, à la mi-avril, le vote des parlementaires européens en faveur d’une réhomologation du glyphosate (certes pour 7 ans et avec des restrictions d’usage), nous sommes scandalisés de lire cette proposition », déclare de son côté Générations Futures.