Le groupe d’experts conjoint à l’Organisation mondiale de la santé et à l'’Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) a publié le lundi 16 mai 2016 le résumé d’une étude sur le glyphosate. Il y précise que « la seule étude de grande cohorte [grand nombre d’individus] de haute qualité n’a trouvé aucune preuve d’une association [entre le glyphosate et le lymphome non-hodgkinien], quel que soit le niveau d’exposition ».

Considérant les conclusions d’études menées sur des rongeurs et des mammifères, il conclut que l’herbicide est « l’exposition via l’alimentation est peu susceptible de présenter un risque cancérogène pour l’homme ».

A.Cas.