Pour l’OPG (Organisation des producteurs de grains, section de la CR), Jean-Baptiste Moreau « se trompe de cible ». Il « attaque le glyphosate comme Don Quichotte attaquait les moulins en son temps ».

« Le conseil serait plus avisé s’il s’agissait d’aller porter la bonne parole dans l’UE pour contrer les importations de produits issus du continent américain dans lesquels on trouve du glyphosate, explique le syndicat. En effet, comme le démontrent les nombreuses analyses réalisées sur nos aliments, les produits agricoles européens sont généralement indemnes de glyphosate alors que ce sont les importations de flocons d’avoine du Canada, de lentilles des États-Unis, de haricots secs du Brésil et de soja américain (dont la politique agricole commune nous a rendus hyperdépendants) qui répondent positivement aux analyses de résidus. »

« Arrêtons ces combats démagogiques et idéologiques contre les paysans européens », déclare l’OPG.