Une nouvelle étude scientifique (1), publiée le 23 septembre dans la revue Environmental Science and Pollution Research et révélée aujourd’hui par Générations Futures, met en lumière l’impact du Roundup sur les cellules d’un champignon du sol, à des doses pour lesquelles il n’y a pas encore d’effets visibles à l’échelle de l’organisme entier.
Contenu réservé aux abonnés de La France Agricole

Pour y accéder : 3 possibilités !

20%

Vous avez parcouru 20% de l'article

Vous êtes déjà abonné, inscrivez-vous.

Inscrivez-vous ou identifiez-vous en haut du site. Vous aurez besoin de votre numéro d’abonné.

Je m'inscris
Vous n’êtes pas abonné, abonnez-vous.

Profitez de l’intégralité des contenus du site en vous abonnant en formule Intégrale ou 100% Numérique.

Je m'abonne
Vous n’êtes pas abonné, découvrez gratuitement.

Profitez, sans engagement, de tous les services de La France Agricole pendant 1 mois, y compris l’accès complet au site Internet.

Je decouvre