« Joli village de Plaigne d’une superficie de 1 319 ha situé au milieu de La Piège avec ses exploitations agricoles et ses élevages qui grâce au ministère de l’Agriculture vont être appelés à disparaître. » Ainsi débute une petite annonce mise en ligne sur le site Le bon Coin le 13 février 2018, proposant cette localité à la vente. Les villages de Saint-Julien-de-Briola, de Baraigne, de Mézerville et de Fanjeaux se sont également prêtés au jeu.

Des paysages de montagne

À travers ces annonces humoristiques et surtout les photos qui les accompagnent, les agriculteurs montrent l’absurdité de la sortie de leur commune de la carte des zones défavorisées. En effet, les clichés montrent des villages perchés sur des dénivelés, entourés de parcelles en pente et avec la montagne en arrière-plan.

« Équipez-vous de bonnes chaussures, ça grimpe ! »

Des commentaires tels que « Reclassée depuis peu en zone de plaine, par les services de l’État et du ministère de l’Agriculture, peut-être à cause de ses terres pentues, pauvres et caillouteuses… » ou encore « Équipez-vous de bonnes chaussures, ça grimpe ! » ponctuent les annonces.

Les trois annonces renvoient vers le numéro de téléphone du ministère de l’Agriculture pour plus d’information. « PS : vous pouvez appeler à n’importe quel moment du jour ou de la nuit, il se fera un plaisir de vous répondre », précise l’annonce pour le village de Plaigne. « Surtout n’hésitez pas à demander Steph pour toute info supplémentaire », annonce de son côté l’annonce pour le village de Fanjeaux.

T.D.