« Le nouveau cadre réglementaire comprend un objectif contraignant d’énergie renouvelable de 32 % pour l’Union européenne à l’horizon de 2030, avec une clause de révision à la hausse d’ici à 2023, détaille la Commission dans son communiqué de presse. Cela contribuera à la priorité politique de la Commission exprimée par Jean-Claude Juncker de faire de l’Europe le numéro un mondial des énergies renouvelables. » La feuille de route actuelle de l’Union européenne table sur un objectif de 20 % en 2020.

Une stratégie présentée en fin d’année

Pour la Commission, l’intérêt de cet accord n’est pas qu’environnemental. Il vise aussi à stimuler les investissements dans le secteur avec à la clé des créations d’emplois. « Cet accord est une victoire durement gagnée […] pour libérer le vrai potentiel de la transition énergétique en Europe, explique Miguel Arias Canete, le commissaire en charge du Climat et de l’Énergie. J’appelle le Parlement et le Conseil à poursuivre les négociations […], ce qui nous mettra sur la voie de la stratégie à long terme que la Commission a l’intention de présenter d’ici à la fin de cette année. »