Ce sont souvent les employés qui en parlent le plus, mais les entrepreneurs sont eux aussi loin d’être épargnés par le stress. Et ça ne va pas en s’arrangeant. Selon une enquête menée par la fondation MMA Entrepreneurs du futur, auprès d’un panel de dirigeants de PME et TPE, ils sont un sur quatre à estimer que leur santé s’est détériorée ces cinq dernières années. Avec pour principal responsable : le stress pour 58 % d’entre eux, soit 20 points de plus qu’en 2015 (1).

Le manque de trésorerie en cause

En tête de liste, se trouvent les exploitants agricoles qui sont 63 % à faire le lien entre mauvaise santé et stress au travail. Au même niveau : les managers de PME. Et pour la grande majorité, c’est le manque de trésorerie qui est en cause. Viennent ensuite les incertitudes sur l’avenir et la surcharge de travail.

Les conséquences sont lourdes. Les troubles physiques font partie du quotidien des entrepreneurs : mal de dos (pour 57 %), souffrances articulaires (48 %) et migraines (27 %).

Très peu d’arrêts de travail

La nouveauté est la possibilité de se faire aider qui commence à ne plus être un tabou. Près d’un tiers des sondés admet ressentir parfois le besoin d’être accompagné dans la gestion de leur stress.

Et si la moitié de ces chefs d’entreprise confie avoir connu une baisse de moral, une très grande majorité (82 %) affirme au final que le travail c’est la santé ! Seuls 8 % des chefs d’entreprise sondés indiquent avoir été arrêtés par leur médecin lors des douze derniers mois.

Rosanne Aries

(1) L’enquête a été réalisée par l’institut OpinionWay pour la fondation MMA Entrepreneurs du futur, auprès d’un échantillon de 1 504 dirigeants d’entreprise, représentatif des entreprises françaises de moins de 50 salariés. L’échantillon a été interrogé par téléphone du 7 février au lundi 13 mars 2017.