L’amendement a été déposé par Catherine Fabre, députée de la Gironde sous les couleurs de la République en marche. Le nouveau dispositif de financement de la formation prévu initialement par le projet de loi pénalisait, selon elle, « les entreprises agricoles par une augmentation des prélèvements obligatoires ».
Contenu réservé aux abonnés de La France Agricole

Pour y accéder : 3 possibilités !

100%

Vous avez parcouru 100% de l'article

Vous êtes déjà abonné, inscrivez-vous.

Inscrivez-vous ou identifiez-vous en haut du site. Vous aurez besoin de votre numéro d’abonné.

Je m'inscris
Vous n’êtes pas abonné, abonnez-vous.

Profitez de l’intégralité des contenus du site en vous abonnant en formule Intégrale ou 100% Numérique.

Je m'abonne
Vous n’êtes pas abonné, découvrez gratuitement.

Profitez, sans engagement, de tous les services de La France Agricole pendant 1 mois, y compris l’accès complet au site Internet.

Je decouvre