Les annonces d’Emmanuel Macron sur la première phase des États-généraux de l’alimentation sont à peine digérées, qu’un communiqué de presse de la FDSEA du Nord annonce de nouvelles manifestations contre Leclerc. Il s’agira d’écrire « Leclerc ment » sur les routes du département. Une action qui s’inscrit dans la continuité de celle des FDSEA de la Vendée, des Pays de Loire ou encore du Maine-et-Loire ces derniers jours.

La FDSEA du Maine-et-Loire a ouvert le bal

Ce sont les propos de Michel-Édouard Leclerc sur le relèvement du seuil de revente à perte qui ont mis le feu aux poudres. « Leclerc ment lorsqu’il agite le chiffon rouge d’une hausse de 15 % des prix à l’alimentation », déclare à ce propos le communiqué de presse.

Les agriculteurs du Maine-et-Loire ont ouvert le bal dans la nuit du 9 octobre. Ils ont déversé de la paille devant les magasins Leclerc de Brissac et de Cholet. Ils se sont ensuite allongés dans la paille de manière symbolique. Le mot « menteur » faisait déjà son apparition écrit en lettre capitale sur le parking.

Vendée et Loire-Atlantique prennent le relais

La Vendée a pris le relais dans la nuit du 10 octobre. Les agriculteurs ont notamment mis des banderoles devant le magasin de Saint-Gilles-Croix-de-Vie.

La FDSEA de la Loire-Atlantique a, quant à elle, allumé des feux de nuit devant les magasins pour marquer son désaccord avec les propos de Michel-Édouard Leclerc.

T.D.