Le WWF a mis en ligne les résultats de ce sondage sur son site internet. Pour lui, ils sont « sans appel » et montrent que les Français sont « prêts pour une réelle transition agricole et alimentaire. Ils sont de plus en plus conscients des risques environnementaux et de santé publique auxquels nous expose le modèle d’agriculture industrielle et ils ont déjà changé leurs habitudes de consommation. »

« Une défiance certaine »

Pour l’association, les résultats du sondage « témoignent d’une défiance certaine des Français vis-à-vis du système agricole et agroalimentaire conventionnel, ainsi que d’une profonde volonté de changement, que le gouvernement ne peut plus ignorer ».

Inutile de préciser que la sortie de ce sondage la veille des annonces d’Emmanuel Macron concernant la fin du premier chantier des États-généraux de l’alimentation n’est pas un hasard.

Selon ce sondage, 69 % des Français se disent prêts à payer plus cher pour leurs produits alimentaires, pour permettre aux agriculteurs d’être mieux rémunérés. Dans les détails que livre l’Ifop sur son site internet, 8 % des sondés sont prêts à payer plus de 15 % plus cher, 25 % plus de 10 % plus cher, et 36 % plus de 5 % plus cher.

Voici d’autres chiffres mis en avant par le WWF :

  • À budget équivalent, 72 % des Français sont prêts à modifier leur alimentation en incluant plus de produits bio et moins de produits plus coûteux et à fort impact environnemental (viande, produits laitiers…) ;
  • 67 % des Français sont prêts à manger moins de viande et de poisson, pour privilégier des viandes et poissons de meilleure qualité (label) ;
  • 75 % des Français sont favorables à ce que le ministère de l’Environnement ait un pouvoir de décision, aux côtés du ministère de l’Agriculture, sur l’ensemble des sujets agricoles ;
  • 89 % des Français souhaitent être informés de la présence ou non de produits phytosanitaires (dans la limite des doses légales) dans les produits alimentaires à travers un étiquetage ;
  • 90 % des Français sont favorables à une transparence complète sur les prix des produits alimentaires : quelle part est allouée à la rémunération des agriculteurs, quelle part correspond aux marges des distributeurs et de l’industrie…

(1) Le sondage « Les Français, la consommation “écoresponsable et la transition écologique” a été mené par l’Ifop pour le WWF France, du 3 au 4 octobre 2017 sur un échantillon de 1 002 personnes, représentatif de la population française.