Alors que la Commission européenne a déjà annoncé plusieurs mesures face à la sécheresse, la FNSEA demande à Stéphane Travert des dérogations aux obligations de verdissement. Elle souhaite que le ministre de l’Agriculture « annonce « au plus vite une dérogation à l’implantation des Cipan (cultures intermédiaires pièges à nitrates) et des SIE (surfaces d’intérêt écologique) sans préjudice sur le paiement vert » dans un communiqué du 3 août 2018.

Le syndicat estime que « la sécheresse et les prévisions météorologiques ne permettent pas d’envisager un travail du sol, ni de réaliser des semis dans de bonnes conditions avant plusieurs jours ». Dans ce contexte, il craint que « la période de présence obligatoire pour les intercultures SIE qui démarre le 30 juillet ou le 6 août dans de nombreux départements » ne mettent les agriculteurs « dans l’illégalité ».

« Reconduire l’ATR à hauteur de 90 % »

Dans le même temps et pour faire face « la fragilité économique des exploitations », la FNSEA demande la reconduction de l’apport de trésorerie remboursable (ATR) « à hauteur de 90 % des aides Pac ». Au ministre de l’Agriculture de répondre.

Alexis Marcotte