Le Sénat a voté le projet de loi visant à supprimer les surtranspositions des directives européennes en droit français. Son volet sur l’agriculture est assez limité. Un seul cas de « mesure nationale de transposition instaurant une norme plus contraignante que celle qui résulterait de la stricte application de la directive [européenne] » a été ciblé.
Contenu réservé aux abonnés de La France Agricole
pour vous connecter et poursuivre la lecture
65%

Vous avez parcouru 65% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant d’1 mois de découverte à La France Agricole
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez les 2 newsletters
  • > Recevez 4 numéros chez vous
J'en profite !