La section des jeunes de la Coordination Rurale le soupçonnait depuis plusieurs mois : le dispositif des prêts bonifiés à l’installation va très prochainement évoluer « sans que l’ensemble des représentants des agriculteurs n’ait été consulté », s’insurge-t-elle dans un communiqué du 6 septembre 2016.

« La modification majeure de ce dispositif d’accompagnement à l’installation a été arrêtée et transmise aux services de l’État afin de modifier les modulations de la dotation d’installation aux jeunes agriculteurs (DJA) en remplacement des prêts bonifiés, sans que les partenaires de travail ne soient consultés par une réunion du Comité national de l’installation et de la transmission (Cnit) », précise le communiqué.

Contre-proposition

« Pire encore, lorsque nous avons demandé des précisions, en tant que syndicat agricole représentatif et membre de ce Cnit, le ministère a démenti l’existence de travaux sur le sujet », assure Joris Miachon, responsable de la section des jeunes de la CR et arboriculteur dans la Drôme.

Alors que Stéphane Le Foll se déplace en Vendée à la fin de la semaine à Terres de Jim, l’événement du syndicat Jeunes Agriculteurs, l’annonce de cette réforme pourrait prendre une forme officielle. Aussi, la CR demande à être reçue au ministère, « dans les plus brefs délais ». Sa demande : suspendre immédiatement la note de service transmise aux Régions afin d’avoir une « réelle concertation ».

La section des jeunes de la CR rappelle qu’elle réclame l’évolution de ce dispositif depuis plusieurs années et s’est prononcée à de nombreuses reprises pour l’utilisation de cette enveloppe en vue d’une dotation de trésorerie complémentaire au bénéfice du plus grand nombre, et non par la création d’une nouvelle modulation.