Le Copa-Cogeca et plusieurs autres associations européennes liées à l’agroalimentaire (1) font part de leurs espoirs de voir bientôt adoptées « des mesures fortes et efficaces contre les pratiques commerciales déloyales ».

Une première étape franchie

Ils saluent une première étape, intervenue le 24 septembre 2018 : « Les 11 millions d’agriculteurs et 293 000 producteurs en Europe se félicitent du vote par les membres de la commission du marché intérieur et de la protection des consommateurs du Parlement européen sur la directive UTP (Unfair trading practices). Le soutien apporté au rapport de l’eurodéputé Tarabella est un signal clair d’engagement pour assurer la protection de la chaîne agroalimentaire contre les pratiques commerciales abusives », indique leur communiqué commun.

Il reste toutefois encore du chemin. Les députés européens se donnent jusqu’à la fin de l’année pour débattre de la proposition de réglementation des pratiques abusives proposée par la Commission européenne. Ce qui permettrait de boucler les négociations avec le Conseil et la Commission avant les élections européennes du printemps 2019.

Alain Cardinaux

(1) AIM (European Brands Association), CEJA (European Council of Young Farmers), EFFAT (European Federation of Food, Agriculture and Tourism Trade Unions), Food Drink Europe (industriels), IFOAM EU.