Bruno Le Maire, ministre de l’Économie, et sa secrétaire d’État, Agnès Pannier-Runacher, ont assigné plusieurs entités de Leclerc pour leur réclamer une amende sans précédent de 117,3 millions, selon un communiqué publié par Bercy. Principale entité visée par cette décision, la centrale belge d’achat de Leclerc, Eurelec, que Bercy accuse de « pratiques commerciales abusives...
Contenu réservé aux abonnés de La France Agricole
pour vous connecter et poursuivre la lecture
13%

Vous avez parcouru 13% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant d’1 mois de découverte à La France Agricole
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez les 2 newsletters
  • > Recevez 4 numéros chez vous
J'en profite !