Suite au dépeuplement de sangliers résultant des mesures prises contre la peste porcine africaine, l’État a décidé de sortir son chéquier. Une aide exceptionnelle peut être demandée par les propriétaires forestiers pour compenser la valeur de leurs baux de chasse. Ses modalités ont été précisées par un arrêté publié au Journal officiel du 24 décembre 2010.
Contenu réservé aux abonnés de La France Agricole
pour vous connecter et poursuivre la lecture
23%

Vous avez parcouru 23% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant d’1 mois de découverte à La France Agricole
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez les 2 newsletters
  • > Recevez 4 numéros chez vous
J'en profite !