La Coordination rurale a adressé jeudi 13 avril 2017 un courrier aux eurodéputés français afin qu’ils mettent « leur veto à l’acte délégué présenté dernièrement par la Commission européenne qui impose pour 2018 des contraintes supplémentaires aux règles du verdissement ». Le syndicat appelle à rejeter notamment la mesure qui vise à interdire tout traitement phytosanitaire sur les légumineuses assimilées à des surfaces d’intérêt écologique (SIE).

Cette obligation serait, selon eux, dissuasive et se traduira inévitablement par une baisse des surfaces en légumineuses et un retour à plus de jachère. Une réclamation portée également par les sections de la FNSEA : l’AGPB (producteurs de blé), l’AGPM (producteurs de maïs) et la Fop (producteurs d’oléagineux et de protéagineux) avaient envoyé une lettre au président du Parlement européen le 11 avril 2017.

S.B.