« L’abaissement du seuil de déclenchement des assurances climatiques à 20 %, au lieu de 30 %, et l’augmentation de leur taux de prise en charge à 70 %, au lieu de 65 %, avantageront uniquement ceux qui ont les moyens de s’assurer, tout en rognant encore un peu plus, pour tous, les aides Pac du premier pilier », dénonce le syndicat.
Contenu réservé aux abonnés de La France Agricole
pour vous connecter et poursuivre la lecture
45%

Vous avez parcouru 45% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant d’1 mois de découverte à La France Agricole
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez les 2 newsletters
  • > Recevez 4 numéros chez vous
J'en profite !