Le texte sur lequel le Conseil et le Parlement européen sont tombés d’accord, et officiellement validé le 13 décembre dernier, balaie de nombreux sujets : de la définition de l’agriculteur actif au fonctionnement des organisations de producteurs, en passant par les règles du verdissement. L’accord global de la Commission sur ce texte, y compris sur les amendements adoptés par le Parlement et le Conseil, ne préjuge...
Contenu réservé aux abonnés de La France Agricole
Si vous êtes abonné, cliquez ici pour vous connecter et poursuivre la lecture
13%

Vous avez parcouru 13% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant d’1 mois de découverte à La France Agricole
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez les 2 newsletters
  • > Recevez 4 numéros chez vous
J'en profite !