Cette « tribune […] confirme à quel point [Phil Hogan] est déconnecté de la réalité agricole et combien il s’entête à mettre en œuvre des solutions éculées et inefficaces », dénonce le syndicat. La CR rebondit en particulier sur une déclaration du commissaire concernant la simplification de la Pac et les moyens mis sur la table par Bruxelles face aux crises des secteurs laitier et porcin.

« Cette énième provocation est très mal vécue par les agriculteurs […], affirme la CR. Et que dire de sa manière de s’attribuer le regain fragile des prix du porc, bien davantage dû à la demande du marché chinois qu’à [son] intervention… Son triomphe devrait être d’autant plus modeste que ce regain n’a permis un retour à l’équilibre que pour un élevage de porcs sur deux. »

Soutenir les producteurs

Pour le syndicat, Phil Hogan ne change pas de méthode. « Aux mêmes problèmes, […] les mêmes solutions, sans tenir compte de leurs effets, estime la CR. À chaque fois, [Phil Hogan] ne fait qu’aggraver le mal qu’il prétend combattre. Si son objectif était celui qu’il affirme, il serait bien inspiré de regarder de plus près les propositions de l’European milk board ou celles réitérées […] par la CR pour une Pac du XXIe siècle sous bonne protection. »