En 2015, en France, le niveau de vie médian de la population s’élève à 20 300 € annuels (contre 20 200 € en 2014, en euros constants), relève la dernière enquête de l’Insee sur les niveaux de vie de septembre 2017. Le niveau de vie médian signifie que la moitié des Français a un niveau de vie supérieur et l’autre moitié inférieure.

Après plusieurs années de baisse, de 2011 à 2014, les niveaux de vie repartent légèrement à la hausse. En 2015, les 10 % de personnes les plus modestes ont un niveau de vie inférieur à 10 860 €, soit 905 € par mois. Les 10 % les plus aisées ont un niveau de vie au moins 3,5 fois supérieur, au-delà de 37 510 € par an.

Artisans et agriculteurs

37,6 % des chômeurs vivent au-dessous du seuil de pauvreté. Pour les actifs, le taux de pauvreté varie fortement selon la catégorie socioprofessionnelle. Deux catégories affichent un taux de pauvreté particulièrement élevé, qui dépasse 20 % pour les artisans et 25 % pour les agriculteurs en 2015, contre 15 % des ouvriers et 3 % des cadres.

Il est à noter que le niveau de vie correspond au revenu disponible du ménage divisé par le nombre d’unités de consommation (1 UC pour le premier adulte, 0,5 UC au-delà de 14 ans, 0,3 UC en dessous). Le revenu disponible comprend tous les revenus perçus (activité, retraite, financiers) nets des impôts (impôt sur le revenu, taxe d’habitation, contributions sociales).

Sophie Bergot