Des chiffres qui font froid dans le dos : 99 exploitants agricoles sont décédés à la suite d’un accident du travail en 2015, selon les derniers chiffres de la MSA qui viennent de paraître ce 14 février 2017. Des tragédies qui concernent surtout des éleveurs de bovins (44,4 %) et des exploitants en grandes cultures (11,2 %).

Globalement, le nombre d’accidents du travail et de maladies professionnelles des non-salariés agricoles a diminué de 6,4 % en 2015, année durant laquelle sont survenus 20 384 accidents du travail, 1 696 cas de maladies professionnelles et 148 accidents de trajet. Une très large proportion concerne les exploitants agricoles (95,9 %). Viennent ensuite les conjoints, les cotisants solidaires puis les aides familiaux.

Moins de maladies professionnelles

Le nombre de cas de maladies professionnelles est aussi en baisse de 1,5 % pour les chefs d’exploitation. 1 615 nouveaux cas ont été reconnus en 2015. Et avec un indice de fréquence deux fois plus élevé pour les femmes : six cas de maladies pour 1 000 femmes contre trois cas pour 1 000 hommes.

Les troubles musculosquelettiques restent le premier fléau professionnel puisqu’ils concernent neuf maladies sur dix pour les chefs d’exploitation. Et dans la plupart des cas, ils surviennent à la suite d’un mouvement ou d’un travail répétitif.

Rosanne Aries