« Personne ne le nie : le quota de 65 000 tonnes à l’exportation accordé au Canada va profondément concurrencer la production européenne de viande, lance la CR dans le communiqué diffusé ce 15 septembre 2017. Si Phil Hogan mise sur un rattrapage par des exportations européennes vers le très protectionniste Japon, ce n’est vraiment pas de nature à rassurer, sachant de plus qu’en cas d’accord, les exportations vers ce pays devraient passer à 50 500 tonnes… d’ici à 15 ans ! »

Le syndicat réagit deux jours après que le gouvernement français a confirmé l’entrée en application du Ceta jeudi prochain. Il s’interroge sur l’intérêt de ces flux commerciaux, préférant visiblement miser sur le marché intérieur de l’Union européenne. « De tels accords signeront tout simplement l’arrêt de mort de notre élevage ! La Commission européenne, dans sa folle utopie libre-échangiste, semble prête à faire ce choix, et en plus, sans avoir à répondre de ses actes devant les citoyens. »