L’Assemblée nationale commencera, le 10 juillet prochain, à débattre de la prochaine réforme constitutionnelle. Une opportunité à saisir, selon les parlementaires et juristes présents au colloque de l’Association nationale de développement des espaces ruraux (Ander). Réunis ce 5 juillet, ils y voient l’occasion d’élever, au niveau constitutionnel, « la protection du foncier agricole ...
Contenu réservé aux abonnés de La France Agricole
pour vous connecter et poursuivre la lecture
23%

Vous avez parcouru 23% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant d’1 mois de découverte à La France Agricole
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez les 2 newsletters
  • > Recevez 4 numéros chez vous
J'en profite !