C’est un coup de tonnerre. L’amendement tiré du chapeau du député Jean-Baptiste Moreau a pris tout le monde de court. Adopté par la commission des affaires économiques le 17 avril dernier, lors de l’examen du projet de loi pour l’équilibre des relations commerciales, il vise à sortir les produits agricoles et alimentaires du cadre des négociations commerciales annuelles. « Une véritable ré...
Contenu réservé aux abonnés de La France Agricole
pour vous connecter et poursuivre la lecture
14%

Vous avez parcouru 14% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant d’1 mois de découverte à La France Agricole
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez les 2 newsletters
  • > Recevez 4 numéros chez vous
J'en profite !