L’optimisme de rigueur depuis le début des États-généraux de l’alimentation en a pris un coup ce jeudi 21 décembre 2017. Invité à la journée de clôture, à Bercy, le ministre de la Transition écologique, Nicolas Hulot, a brillé par son absence. Il devait faire un discours sur le deuxième chantier de ces États-généraux, qui portaient notamment sur la transition agricole. Son...
Contenu réservé aux abonnés de La France Agricole
pour vous connecter et poursuivre la lecture
16%

Vous avez parcouru 16% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant d’1 mois de découverte à La France Agricole
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez les 2 newsletters
  • > Recevez 4 numéros chez vous
J'en profite !