Un mur de parpaings et des messages tagués : « N’oublie pas ton premier métier » ; « EGA = du vent ! ». A Guéret, dans la Creuse, le 10 octobre, la permanence du député et agriculteur, Jean-Baptiste Moreau (LREM), par ailleurs rapporteur de la loi issue des États-généraux de l’alimentation (EGA), a essuyé la colère des agriculteurs creusois. Tout comme...
Contenu réservé aux abonnés de La France Agricole
pour vous connecter et poursuivre la lecture
19%

Vous avez parcouru 19% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant d’1 mois de découverte à La France Agricole
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez les 2 newsletters
  • > Recevez 4 numéros chez vous
J'en profite !