Le prix d’achat des moyens de production agricole a poursuivi en avril la hausse observée le mois précédent, constate Agreste dans une note mise en ligne le 19 juin 2018. Amorcée dès 2016, elle semble même s’accélérer. En cause : le cours haussier de l’énergie. Le ministère rappelle que le baril de pétrole brut a gagné près de 34 % en un an.

L’alimentation n’a pas été influencée par la météo

La production nationale d’aliments composés continue sa hausse. Les températures douces n’ont pas conduit les exploitants à diminuer les achats destinés aux bovins laitiers, qui progressent de 12 % sur un an. Les volumes pour les volailles ont augmenté de 9 %. La hausse des achats pourrait être expliquée par des coûts toujours inférieurs à 2017, notamment des aliments composés.

Fin de la hausse des engrais et amendements

Après sept mois de hausse, le coût des engrais et amendements diminue très légèrement. Dans le détail, les tendances se maintiennent : hausse des engrais azotés, baisse des phosphates et de la potasse. Les livraisons cumulées d’azote sur les premiers mois de la campagne de 2017-2018 sont toujours inférieures à celle de la campagne précédente. Elles restent en revanche supérieures pour les engrais phosphatés et potassiques.

I. Logvenoff