Avant de pousser les portes du tribunal, l’exploitant rencontrant des tensions avec sa coopérative peut saisir le médiateur de la coopération agricole. Un décret entrant en vigueur le 8 novembre est venu préciser ce jeudi les conditions de cette saisine. Le texte a été pris en application d’une ordonnance du 30 avril dernier dénoncée par Coop de France et critiquée cette semaine par les sénateurs.
Contenu réservé aux abonnés de La France Agricole
pour vous connecter et poursuivre la lecture
37%

Vous avez parcouru 37% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant d’1 mois de découverte à La France Agricole
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez les 2 newsletters
  • > Recevez 4 numéros chez vous
J'en profite !