Encore floue dans sa mise en œuvre, la décision du gouvernement de vouloir expérimenter « la réduction, voire la suppression » du contrôle des structures n’en finit pas de faire réagir. Selon diverses sources, cette expérimentation prévue sur trois ans pourrait concerner « trois départements ou trois Régions ». Mais lesquels ?

L’Est en vue

Mise en cause par le syndicat majoritaire, la Région Auvergne-Rhône-Alpes a démenti mercredi s’être portée candidate. « Cette question n’a d’ailleurs jamais été soulevée », rapporte à l’AFP l’entourage du président du conseil régional, Laurent Wauquiez.

Tous les regards restent pourtant tournés vers la partie est de la France, acquise à la suppression du contrôle des structures… Cette réforme portée par le projet de loi sur « le droit à l’erreur », sera débattue à l’Assemblée nationale du 23 au 26 janvier.

Alain Cardinaux