En janvier 2017, bien que les coopératives et les négoces restent les premiers partenaires des agriculteurs pour optimiser la conduite d’exploitation, leur influence recule. Selon un sondage réalisé par l’institut ADquation pour le magazine Agrodistribution de février, 58 % des exploitants se tournent vers la distribution agricole pour cette démarche alors qu’ils étaient 69 % à le faire en septembre 2014.

Les chambres gagnent du terrain

Les premières gagnantes de cette évolution sont les chambres d’agriculture. 23 % des chefs d’exploitation se tournent vers elles pour optimiser la conduite de leur ferme contre 15 % en septembre 2014. Sur la même période, le nombre d’agriculteurs disant se fier à eux-mêmes pour ces choix stratégiques est passé de 11 % à 21 %.

Les agriculteurs travaillant sur ce point avec leur comptable sont passés de 2 % à 10 %. La presse agricole et les vétérinaires sont eux aussi plus sollicités qu’en 2014 avec respectivement 6 % des agriculteurs qui les considèrent comme leur partenaire principal pour optimiser la conduite de l’exploitation.

En grandes cultures, les coopératives et négoces perdent aussi du terrain mais moins que sur l’ensemble de l’échantillon, toutes productions confondues. Ils étaient plébiscités par 73 % des agriculteurs en septembre 2014 contre 67 % en janvier 2017.

Sondage réalisé par téléphone du 5 au 9 janvier auprès de 407 agriculteurs, exploitant au moins 50 ha de SAU.