Le couple de voisins invoque des balles d’enrubannage trop odorantes puis des vaches gênantes par leur bruit et leur odeur. Le premier jugement est en faveur de l’éleveur, mais l’appel le condamne. Un jugement s’appliquant au 1er janvier prochain l’oblige à déménager son troupeau, 18 vaches salers et 8 génisses, du bâtiment situé à 35 mètres des voisins sous peine d’une amende de 1 000 € à chaque visite d’huissier. Une solution est activement recherchée pour le prochain hivernage des animaux. L’éleveur prévoit de se pourvoir en cassation.

Pétition de soutien

Le comité de soutien de l’éleveur a créé une page Facebook (soutien à mon voisin paysan Lacapelle-Viescamp) et lancé une pétition sur le site Change.org. Mardi 13 juin au matin, celle-ci avait déjà recueilli plus de 100 000 signatures.

Monique Roque-Marmeys