« Aujourd’hui, demain… 2 jours pour voter, 2 jours pour faire entendre notre voix (ou voie), celle de l’agriculture paysanne ! » Ce message posté sur la page de la Confédération paysanne de la Loire-Atlantique sur Facebook risque de coûter cher au syndicat. Alors qu’il avait gagné l’élection à la chambre d’agriculture avec seulement deux voix d’avance, il va peut-être devoir...
Contenu réservé aux abonnés de La France Agricole
pour vous connecter et poursuivre la lecture
23%

Vous avez parcouru 23% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant d’1 mois de découverte à La France Agricole
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez les 2 newsletters
  • > Recevez 4 numéros chez vous
J'en profite !