Ces avances sur les aides Pac correspondent à 70 % des aides du premier pilier (paiement de base, paiement redistributif, paiement vert, paiement en faveur des jeunes agriculteurs, aides aux bovins allaitants ou ABA, aides aux bovins laitiers ou ABL, aide ovine ou AO et aide caprine ou AC), ainsi que 85 % de l’ICHN.
Contenu réservé aux abonnés de La France Agricole
pour vous connecter et poursuivre la lecture
43%

Vous avez parcouru 43% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant d’1 mois de découverte à La France Agricole
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez les 2 newsletters
  • > Recevez 4 numéros chez vous
J'en profite !

Ces avances sur les aides Pac correspondent à 70 % des aides du premier pilier (paiement de base, paiement redistributif, paiement vert, paiement en faveur des jeunes agriculteurs, aides aux bovins allaitants ou ABA, aides aux bovins laitiers ou ABL, aide ovine ou AO et aide caprine ou AC), ainsi que 85 % de l’ICHN.

Les avances sur les aides animales sont versées pour les exploitants dont la période de détention obligatoire des animaux est achevée au 16 octobre, donc ceux ayant déposé leur demande avant le 15 avril 2018 pour l’ABA et l’ABL.

70 % des bénéficiaires du paiement vert

Les avances concernent 90 % des bénéficiaires du paiement de base et des exploitations éligibles à l’ICHN et seulement 70 % des bénéficiaires du paiement vert. En effet, l’avance du paiement vert n’est versée qu’aux exploitations situées dans les départements ayant retenu une période de présence obligatoire des cultures dérobées se terminant avant le 16 octobre.

Le ministère précise que les dossiers dont l’instruction n’aura pas pu être finalisée pour ce premier versement pourront bénéficier de nouvelles mises en paiement à la fin d’octobre et en novembre.

Marie Salset