250 agriculteurs de la Fédération régionale de l’agriculture biologique (Frab) de la Nouvelle-Aquitaine et du Groupement régional de l’agriculture biologique (Grab) de bio Centre-Val de Loire ont manifesté le 12 septembre 2018, devant les bâtiments des services de l’ASP, Agence de services et de paiement, à Limoges, pour dénoncer le retard du traitement et le non-paiement des soldes des aides bio et MAEC depuis 2016.
Contenu réservé aux abonnés de La France Agricole
pour vous connecter et poursuivre la lecture
33%

Vous avez parcouru 33% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant d’1 mois de découverte à La France Agricole
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez les 2 newsletters
  • > Recevez 4 numéros chez vous
J'en profite !