Si Maître Corinne Lepage nous avait bien confirmé avoir été « saisie par des agriculteurs qui veulent agir pour récupérer ce qui leur est dû », les rendez-vous (une rencontre au cabinet et un rendez-vous téléphonique) n’ont pas débouché sur une convention (lire l’article publié dans La France Agricole).
Contenu réservé aux abonnés de La France Agricole
pour vous connecter et poursuivre la lecture
32%

Vous avez parcouru 32% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant d’1 mois de découverte à La France Agricole
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez les 2 newsletters
  • > Recevez 4 numéros chez vous
J'en profite !