La transition agroécologique de la Bretagne va-t-elle s’arrêter, faute de budget ? Depuis 2015, la Région, plutôt assimilée à des productions agricoles intensives, a connu une très forte dynamique de conversion en bio (1 500 nouvelles fermes bio entre 2015 et 2018) et d’engagement dans des mesure agroenvironnementales climatiques (MAEC) (5 000 exploitations engagées depuis 2015).
Contenu réservé aux abonnés de La France Agricole
pour vous connecter et poursuivre la lecture
21%

Vous avez parcouru 21% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant d’1 mois de découverte à La France Agricole
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez les 2 newsletters
  • > Recevez 4 numéros chez vous
J'en profite !