« Il faut généraliser le recours au congé de maternité, utilisé par seulement 55 % des agricultrices », insiste la section des agricultrices de la Coordination rurale, reçue le mardi 10 avril 2018 à l’Assemblée nationale, par Marie-Pierre Rixain, députée de l’Essonne et présidente de la délégation aux droits des femmes.

Mieux informer les agricultrices

Le syndicat propose de mieux informer les agricultrices dès leur installation via la MSA, et de renforcer l’offre du service de remplacement notamment dans certaines productions spécialisées. Il demande un accès au congé pathologique et une prise en charge en intégralité du remplacement. Et enfin, la reconnaissance du caractère exceptionnel pour l’attribution des aides.

S.B.