Le groupe Agrica, spécialisé dans la protection sociale agricole a confirmé « des résultats au vert pour 2016, malgré un environnement de plus en plus exigeant », s’est réjoui François Gin, son directeur général, le 19 mai 2017 devant la presse. Le chiffre d’affaires global d’Agrica progresse de 3,2 %, à 2 774 millions d’euros.

L’épargne retraite, un relais de croissance

Le groupe mise sur le développement de l’épargne retraite supplémentaire pour sa croissance. Les cotisants peuvent améliorer leur future retraite en effectuant des versements ponctuels dans le régime de retraite supplémentaire CCPMA Prévoyance. Le chiffre d’affaires de cette activité est de près de 156 millions d’euros.

Retraite complémentaire : avec qui fusionner ?

Les cotisations de retraite complémentaire Agirc-Arcco représentent 2 190 millions d’euros (+3,5 %). Le nombre de salariés agricoles cotisants est stable avec 1,54 million de personnes (+0,3 %). Le nombre de cadres agricoles augmente de 2 % pour atteindre 118 000 personnes dans 174 800 entreprises du secteur agricole.

Pour dépasser le seuil minimal de 10 % de cotisants d’une branche, Agrica, qui gère le régime de retraite complémentaire des salariés agricoles (cadres et non cadres), devra se rapprocher d’une autre caisse. Les négociations auront lieu d’ici au 14 juin pour choisir l’une des quatre caisses ayant répondu à l’appel d’offres : Allianz Pro, AG2R, Klesia et Humanis, d’après nos sources.

Deuxième chantier qu’Agrica devra finaliser avant le 1er janvier 2019 : fusionner les deux régimes de retraite des cadres (Agirc) et des non-cadres (Arcco).

Assurance des personnes

Le chiffre d’affaires global en assurance des personnes s’établit à 583 M€, en hausse de 1,8 %, porté par l’activité santé qui progresse de 8 %. L’offre agricole, pour l’assurance collective des personnes et distribuée par les partenaires Crédit agricole et Groupama, a encore un potentiel de développement à travailler en 2017, assure le groupe.

Sophie Bergot