Faisant suite à la décision de la Cour de justice de l’Union européenne (CJUE) de novembre 2017, la Cour de cassation vient de se prononcer sur l’affaire des endiviers français. Elle casse, dans son arrêt du 12 septembre 2018, celui rendu en 2014 par la cour d’appel, qui annulait l’amende de 3,6 millions d’euros infligée en 2012 pour entente sur les prix.
Contenu réservé aux abonnés de La France Agricole
pour vous connecter et poursuivre la lecture
27%

Vous avez parcouru 27% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant d’1 mois de découverte à La France Agricole
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez les 2 newsletters
  • > Recevez 4 numéros chez vous
J'en profite !