Pour la période du 1er avril 2018 au 31 mars 2019, le gain annuel minimum susceptible d’être déclaré par les exploitants agricoles qui ont contracté une assurance complémentaire contre les accidents du travail et les maladies professionnelles, est fixé à hauteur de 9 593,25 euros, selon l’arrêté du 30 mars 2018, paru ce jour au Journal officiel.
Contenu réservé aux abonnés de La France Agricole
pour vous connecter et poursuivre la lecture
91%

Vous avez parcouru 91% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant d’1 mois de découverte à La France Agricole
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez les 2 newsletters
  • > Recevez 4 numéros chez vous
J'en profite !