« Devant tous les participants étrangers, nous préférons éviter de donner une mauvaise image de la France », confie un syndicaliste de la FNSEA. En effet, près de 230 congressistes d’une vingtaine de pays de l’Europe, mais aussi des États-Unis, du Mexique, de la Colombie, du Pérou, de l’Australie, de la Turquie ou encore du Japon… étaient présents pour débattre des progrès génétiques accomplis par la race.

Dans son discours de clôture, José Baechler, le président de BGS (Brune génétique service), a rappelé l’importance du « progrès génétique souhaité au sein du programme européen Intergenomics, porteur de « progrès techniques, économiques et surtout qualitatifs » de la race. L’acte de production qui est le nôtre est un acte majeur, il n’est pas du tout compatible avec la banalisation de la nourriture offerte à certains consommateurs ici et dans le monde », appelant le Premier ministre à « soutenir cette production d’aliments reconnus ».

Dans un discours consensuel et sans annonce, Manuel Valls a assuré les éleveurs que « nous serons à vos côtés pour préserver notre dispositif génétique français « à l’heure où l’élevage doit se mettre en conformité avec le nouveau règlement zootechnique européen. Après avoir réaffirmé que « la diversité génétique des races françaises est aussi un atout à l’exportation » et qu’il « faut impérativement réguler le marché des produits agricoles », il a orienté son discours sur des sujets plus larges, pour rappeler les mesures engagées par son gouvernement en faveur des « territoires ruraux difficiles ».

190 animaux en concours

Le congrès n’est pas fini. Ce week-end, près de 190 femelles participeront aux concours national et européen : 140 vaches en lactation venues de la France, de l’Allemagne, de l’Autriche, de l’Italie, de la Suisse, de la Slovénie, du Royaume uni, de la Belgique et de l’Espagne. 40 génisses issues de taureaux BGS Création et 10 génisses sont destinées à la vente aux enchères, ainsi que des lots d’embryons. Le chapiteau, installé au centre de la ville de Mende, accueille le public, et un fromage a été lancé pour l’occasion, fait à partir de lait de vache brune de Lozère.

E.C.