Les nouvelles stars en prim’holstein, pie rouge et brune
/
  • CapJMarvin (Gaec Cabon) est un des fils d’ABS Silver le plus complet. Il allie production (1 163 kg), taux (index TP à +1,5) et morphologie, et améliore nettement la reproduction et la santé de la mamelle.

  • Louxor, fils d’Iznogoud et Hyacinthe (EARL Chartier), présente des index en TP et TB exceptionnels, à +2,4 et +2,9, tout en affichant 946 kg de lait. Il excelle aussi sur tous les postes fonctionnels, la mamelle et les membres.

  • Gibson est un fils de Cypripède x Planet x O-Man. Avec aujourd’hui plus de 350 filles contrôlées, il confirme sa deuxième place du classement national des taureaux confirmés. Améliorateur en TP (+0,8) tout en apportant un bon niveau de production (+912), ses points forts sont les fonctionnels (avec Sama +1,3/Repro +1,2) et la morphologie (Mo +1,7/Ma +1,5/Me +1,4). La mamelle de ses filles bénéficie d’une attache arrière particulièremet solide, à +2,5 d’index. Enfin, il est A2A2 (porteur du gène pour la bêta-caséine).

  • Lingo PP, fils de Zumba P x Ladd P Red x Niagra est issu du programme génétique d’Origenplus en provenance de la SARL Diamond Genetics France. Lingo PP a pour origine la famille Pietje aux Pays-Bas. Actuellement, à la première position des taureaux homozygotes PP (sans cornes) dans le système français avec 194 points d’Isu, il apporte également de la variabilité génétique. Très améliorateur en TP (+1,3), mais aussi sur les fonctionnels (Repro +2,6/Sama +1,6) et en morphologie (Mo +3,5/Ma +3,5), il est à éviter sur génisses.

  • Laïus Red dépasse 200 points d’Isu. Il assure du lait en quantité (+1 232 kg) et en qualité (TP +2,1 et cellules +2,8). Ses filles vieilliront bien (Lgv +2,8). Elles seront robustes dans le Corps (+1,3), avec de bons Membres (+1,3) et des Mamelles bien soutenues (Li +1,8).

  • Loustic, fils de Biver sur une fille de Traction, allie beaucoup de lait (1 183 kg) et de taux (+2,2 en TP et +2,0 en TB) simultanément, ainsi qu’une morphologie sans faille, avec +1,8 en Mo, +1,5 en Ma et +1,2 en Me, à part des trayons un peu courts. Il est utilisable sur génisses.

  • Lynton bénéficie de l’héritage de son grand-père maternel Traction pour la qualité des mamelles qu’il transmettra à ses filles. Ses index en TP et TB sont d’un excellent niveau, respectivement à +1,2 et +1,9, pour 752 kg de lait. Il allie également une santé de la mamelle au plus haut (+2,1) et des performances de reproduction satisfaisantes (+0,7). Et ne démérite pas en morphologie, puisqu’il affiche +1,2 en Mo, +1,3 en Ma et +1,0 en Me.

La première évaluation génétique de l’année des races laitières, publiée le 5 avril dernier, a vu une nouveauté. Outre l’habituel changement de base d’indexation, les prim’holsteins et les pie rouge bénéficient désormais d’une évaluation conjointe, polygénique comme génomique, et française comme internationale (Interbull). Les tests ont débuté au printemps 2016, pour se solder en février 2017. « L’évaluation commune bénéficie surtout aux pie rouge, avec des apports plus riches », précise Didier Regaldo, de l’Institut de l’élevage.

Animaux comparables

Pour les pie rouge, le rythme du progrès génétique est accru dans l’évaluation commune, et les coefficients de détermination (CD) plus élevés, donc avec un gain de fiabilité, souligne l’entreprise de sélection (ES) Evolution XY. Les animaux des deux races sont ainsi directement comparables, même si la pie rouge conserve sa propre population de base pour l’expression des index, ainsi que son orientation raciale et son propre index de synthèse (Isu). Ce dernier a néanmoins été ajusté pour avoir la même variabilité que l’Isu prim’holstein. De plus, des index de synthèse morphologiques propres à la race ont également été définis (MO, MA, CC et ME).

Les entreprises de sélection, en dévoilant leur offre qui est la plus scrutée de l’année (car elle sera utilisée lors des inséminations de la prochaine campagne), réaffirment leur stratégie de sélection, à l’instar de Gènes Diffusion : davantage d’efforts sur la santé et la diversité des pedigrees, et progression de l’offre de taureaux « sans cornes ».

Prochaines sorties

Pour rappel, les prochaines évaluations seront publiées les 9 août et 6 décembre 2017 pour les races prim’holstein, normande, brune et pie rouge, les 20 juin et 6 décembre pour la montbéliarde, les 20 juin et 7 novembre pour la simmental, et le 20 juin uniquement pour la jersiaise et les autres races.

Elsa Casalegno

Votre analyse du marché - Bovins de Boucherie

Commerce régulier des laitières

Dans le grand Ouest, l’offre progresse ce qui permet aux abatteurs de stabiliser les prix.