Le Groupe du Parti populaire européen (PPE) au Parlement européen rapporte, dans un communiqué de presse du 16 décembre, qu’un accord est conclu avec la Présidence luxembourgeoise du Conseil afin de réformer la législation européenne en matière de zootechnie.

Depuis 2014, Michel Dantin, rapporteur du Parlement européen, planche sur le regroupement de l’ensemble des législations zootechniques existantes des espèces bovine, porcine, caprine, ovine et équine en un seul corpus juridique. « Actuellement, une majorité d’États membres dispose de systèmes de sélection et de gestion génétique relativement administrés, explique-t-il. Ce texte propose de développer la contractualisation entre les éleveurs et les organismes et établissements de sélection, sous le contrôle de l’autorité compétente. »

L’accord obtenu mercredi 16 décembre porte sur un projet de texte commun devant encore être définitivement approuvé au sein du Parlement européen et du Conseil. Il reprend largement la position d’eurodéputés sur les dispositions relatives aux races menacées et à l’aménagement de mesures spécifiques pour les différentes races concernées, en particulier du secteur équin.

H.C.