La récolte de pommes débute cette semaine dans le Tarn-et-Garonne, le premier département de production en France, avec un retard de deux semaines environ, mais la production devrait « revenir à la normale » après une année 2012 catastrophique, indique-t-on lundi à la chambre d'agriculture.

« Cela démarre tout doucement cette semaine, d'abord avec la Gala rouge et jaune, alors qu'on commence vers le 15 août d'habitude, car la végétation a pris du retard en mai et juin à cause du mauvais temps », explique un technicien de la chambre d'agriculture, Jean-Louis Sagnes.

« Il y a beaucoup de fruits mais les calibres sont un peu petits et on devrait arriver à un tonnage normal, de l'ordre de 200.000 tonnes » dans le département, indique-t-on à la chambre. Les tendances en matière de prix ne devraient se dégager que dans deux semaines.

En 2012, la production avait reculé de 10 % dans le département et d'un tiers à l'échelle nationale, car le gel et le mauvais temps avaient frappé en pleine période de floraison à la mi-avril. Selon l'association internationale World Apple and Pear Association (Wapa), la récolte française pourrait globalement se redresser cette année de 29 % et atteindre 1,51 million de tonnes.

« Cette année, le printemps a été pourri mais les seules belles semaines, on les a eues au moment de la floraison, en avril », indique M. Sagnes, pour expliquer le redressement de la production.

Le mauvais de temps de mai et juin explique en revanche le retard de maturation et le calibre modéré des fruits de 2013, qui risque d'affecter le prix moyen.

On peut encore gagner un calibre dans les dernières semaines en fonction du temps « si les cellules se gorgent de sucre et d'eau », estiment les techniciens, mais l'essentiel s'est joué en mai et juin « car le mois et demi qui suit la floraison est capital pour la multiplication cellulaire du fruit ». Les pommes de 2013 devraient être relativement croquantes, estiment les techniciens.

La Gala, qui représente environ 25 % du verger de pommes du département, va être récoltée en plusieurs passages en fonction de la maturation, au cours des trois prochaines semaines. Ce sera ensuite le tour de la Golden, de la Canada, des Reinettes et enfin de la Pink lady vers la mi-novembre.