La surface des jachères à intérêt apicole atteint en 2007, 1.000 hectares contre 400 l'an dernier, soit une progression de 250%, selon un communiqué du «Réseau Biodiversité pour les abeilles» paru mardi.

Ce réseau qui rassemble des agriculteurs (116 au total), des apiculteurs, des partenaires agricoles et apicoles, indique en effet avoir mis en place cette année 64 sites allant de 3 à 130 hectares, répartis dans 41 départements français.

Ces jachères où poussent sainfoin, mélilot, trèfles et autres plantes riches en pollen ont pour objectif de contribuer à améliorer la nutrition des abeilles. Une alimentation de qualité «leur permet de résister notamment aux variations climatiques et aux pathologies telles que le varroa et le nosema».

I.E.