Un an après la signature d'un accord-cadre sur la formation des agriculteurs, Coop de France et le fonds d'assurance pour la formation Vivea se sont félicités des résultats obtenus lors d'un point de presse jeudi, au Salon de l'agriculture.

L'objectif de cet accord était de répondre aux défis lancés par le Grenelle de l'environnement et le plan Ecophyto :

- sur le plan de la performance énergétique en accompagnant par la formation les diagnostics énergétiques des exploitations et en abaissant le coût final de ce diagnostic.

- sur l'élargissement du système de management de la qualité aux préoccupations environnementales, dans le cadre de la certification des exploitations avec Agri Confiance.

- en organisant des formations préparatoires au Certiphyto, qui deviendra obligatoire pour tous en 2015.

97 % des agriculteurs ayant suivi la formation Certiphyto se sont dits satisfaits, dont 42 % très satisfaits, alors que beaucoup pensaient que cela « n'allait pas [leur] apporter grand-chose, mis à part le papier ». 70 % des stagiaires envisagent de suivre de nouvelles formations.

L'importance des coopératives a été réaffirmée, aussi bien pour leur rôle de prescripteur (69 % des stagiaires ont eu connaissance de ces formations par leur coopérative) que sur la mise en oeuvre de certaines formations (16 % ont été réalisées directement par les coopératives).

L'accord-cadre se poursuit donc en 2011, pour renforcer les actions entreprises en 2010 et prévoir le développement de nouveaux champs de formation.

B.L.