L'Association des Régions de France (ARF) se félicite, dans un communiqué du 19 décembre, de l'adoption par la Commission européenne de tous les programmes opérationnels régionaux FEDER/FSE (le fonds européen de développement régional et le fonds social européen) pour la période 2014-2020 « plaçant ainsi la France dans les Etats les plus avancés dans la mise en oeuvre de la nouvelle programmation ». Ces deux fonds représentent 27,5 milliards d'euros pour la France sur la période.

« Le feu vert européen, désormais effectif pour toutes les Régions de métropole et d'outre-mer, va leur permettre de lancer la programmation et de financer des projets pour la croissance et l'emploi, sur l'ensemble des territoires, contribuant ainsi à soutenir fortement l'investissement public », assure l'ARF qui ne tarit pas d'éloge sur « l'efficacité » des Régions.

Une efficacité moins flagrante pour ce qui concerne les fonds du FEADER (deuxième  pilier de la Pac) puisque aucun programme de développement rural régional n'a encore été validé par Bruxelles. La Commission européenne estime qu'elle devrait y parvenir dans le courant du premier trimestre de 2015. D'ici à la fin de l'année 2014, elle devrait avoir validé seulement sept ou huit programmes sur les 118 programmes européens.